Histoire du lycée :: Lycée d' enseignement général de Bartoszyce :: wersja językowa francuska
Histoire du lycée
      | modyf: Dawid Bielawski 2016-01-29, 15:12 | 8970 visits
serwiszglossie

Histoire de l’édifice

 

Aux 16ème et 17ème siècle Bartoszyce est devenu un important pôle intellectuel.

L’école paroissiale, fondée en 1377, après la victoire de la Réforme, a été transformée en « école latine ».

Elle est mentionnée dans la chronique de l’éducation de Bartoszyce, publiée en 1621. Dans cette école, le latin était la principale matière enseignée. La chronique indique que l’éducation était influencée par les idées de Platon, de Socrate et d'Erasme de Rotterdam. Les évangiles étaient également très importants.

L'école de Bartoszyce était l’une des meilleures écoles de Prusse. Mateusz Waisselius, l’auteur de "Chronica alter preusscher effendischer und kurlandischer Historien", le premier livre historique concernant notre région, y a étudié.

Un autre éleve de cette école, Rajnhold Conditt, l’auteur de "Speculum fidei politicae", a ensuite participé à un gouvernement de Królewiec.

Mais l'étudiant le plus significatif de cette école était Krzysztof Hartknoch, qui a dirigé l'université de Królewiec après y avoir terminé sa scolarité. Ses publications les plus importantes sont : „Respublica Polonica”, „Alt und Neus Preussen”, „Preussischen Kirchenhistoria”. Elles sont toutes d’importantes sources de renseignement sur la vie et l’histoire de notre région.

Le gouvernement de la ville a soigneusement choisi ses professeurs. Mikołaj Harder, un excellent directeur, a apporté à l'école un développement significatif. Grâce à lui, l’effectif a atteint les 200 élèves.

L'école a été dirigée par un ministre. La renommée de l’établissement était telle que même les professeurs universitaires se battaient pour y avoir un poste. La langue polonaise a alors été employée par la plupart des citadins et elle était enseignée à l'école.

Jusqu’au milieu du 16ème siècle, un prêtre polonais officiait à Bartoszyce. Des livres religieux polonais y ont été imprimés. Au milieu du 18ème siècle, pendant une crise économique dans la ville, l'école a également connu de mauvais jours.

L'éducation à Bartoszyce a été sauvée par le comte zu Anhalt, un parent de la reine de Russie, Catherine II. Il a commencé à recueillir de l'argent afin de construire une nouvelle école. Il a habité à Bartoszyce de 1768 à 1776.

Au milieu du 18ème siècle, d’autres difficultés économiques se présentent à la ville, et à l’école également. En 1744, le bâtiment scolaire ressemblait à une ruine. Le gouvernement de la ville ne voulait pas le rénover, ou construire une nouvelle école, parce qu'il pensait qu'il n'y avait aucun besoin d’une bonne école, qui préparerait les élèves aux étudies universitaires, à Bartoszyce.

Fryderyk zu Anhalt, un homme dont on pensait qu’il avait été l’étudiant de Voltaire, que l’on croyait ambitieux et intelligent, a alors habité à Bartoszyce. La société de Bartoszyce ne pouvait pas recueillir l'argent nécessaire à la construction d’une nouvelle école. Afin d'obtenir de l'argent, le comte à utilisé des vieux monuments prussiens appelés "baby". Il a employé un forgeron qui a écrit des phrases en hébreux et en grec sur les monuments. Les monuments prussiens, de cette manière, sont devenus les apôtres (fondateurs de la ville) et Bartoszyce est devenu célèbre grâce à eux.

Les monuments de Bartoszyce sont devenus illustres dans toute l'Europe. Ils ont été peints sur les tasses et les pipes des meilleures usines.

Les gens de Bartoszyce ont pendant longtemps cru à ces légendes. Les personnes extérieures à Bartoszyce ont bientôt découvert le mensonge, mais la ville avait recueilli assez d'argent pour construire une nouvelle école. Il est important de mentionner le rôle important d'Anhalt dans la construction du bâtiment et les achats d’équipement pour une nouvelle école. L’évêque Ignacy Krasicki et les Polonais de Lidzbark ont également soutenu l'investissement.

En 1771 l'école s’ouvre. Elle est baptisée "la grande école de Bartoszyce". Il y avait 4 salles de classe, une salle de consultation, des appartements pour les professeurs, une bibliothèque, équipée de 1500 livres (1775) qui ont tous été détruits en 1945.

Après que le mensonge d'Anhalt a été révélé, il a dû s’enfuir loin de Bartoszyce. Il s'est caché à Moscou où il n’était pas en sécurité en raison de l'humeur variable de la reine, Catherine II.

Le premier directeur de la nouvelle école était Fryderyk Kruska , diplômé de l'université de Królewiec. Il venait des environs de Giżycko.

L'école n'a pas changé jusqu'au milieu du 19ème siècle. Puis une salle de gymnastique et un bâtiment pour héberger les professeurs ont été construits et le bâtiment principal a été agrandi. Depuis lors, l'aspect de notre école n'a pas été modifié.

 

 

 




do g�ry | utworzy�: Dawid Bielawski | modyf: Dawid Bielawski 2016-01-29, 15:12 | 8970 visits